Les FAQ sont frustrantes parce que ce ne sont pas de vraies questions. Ce sont des « questions plantées », c’est-à-dire : écrites par les gens qui connaissent les réponses et qui aimeraient que vous vous posiez ce genre de questions pour avoir la satisfaction d’y répondre. Cela ne correspond pas à notre idée d’une relation. Si vous vous posez une question sur Gauthier designers, appelez-nous ou écrivez-nous, vous recevrez une réponse sera plus pertinente. Nous nous sommes quand même amusés à préparer une foire aux questions pour ceux qui aiment lire les foires aux questions. Faites-vous plaisir.

  • Pourquoi l’agence s’appelle-t-elle Gauthier s’il n’y a pas un seul Gauthier qui travaille là ?

    Voir la réponse à la question suivante.

  • Depuis quand l’agence existe-t-elle ?

    Gauthier existe depuis 1987, fondée par Richard Gauthier, d’où son nom. Elle a été achetée en 1992 par Shawn Bedford, Nathalie Vézina et Lisa Tremblay pour devenir le Gauthier que l’on connaît aujourd’hui, c’est à dire une agence de designers intégrée œuvrant en communication-marketing, design graphique, branding, présence numérique, etc.

  • Est-ce que vous avez des bureaux à Québec, Toronto, New York et Paris ?

    Non. Mais cela ne nous empêche pas de travailler avec des clients ou des pigistes qui s’y trouvent.

  • Est-ce qu’il y a un budget minimum requis pour entrer « en relation » avec vous ?

    Non. Mais nous croyons que tout travail doit être rémunéré à un juste prix.

  • Quel est le meilleur moyen pour se rendre chez vous ?

    À pied, c’est une très jolie promenade dans le Vieux-Montréal depuis le métro Place-d’Armes. Traversez la place d’Armes et longez la Basilique Notre-Dame sur la rue Saint-Sulpice, jusqu’à la rue de la Commune. Tournez à droite vers le Musée de Pointe-à-Callières, Gauthier se trouve à quelques encablures, dans l’édifice qui fait le coin de la Commune et Place Royale. Si vous êtes en voiture, vous pouvez trouver à stationner dans la rue avec un peu de chance, sinon, il y a un vaste stationnement de l’autre côté de la rue (Quai Alexandra). Il y a aussi une station Bixi à l’ouest sur la rue de la Commune. Finalement, le plus simple est certainement le taxi.

  • Comment faites-vous pour fidéliser vos pigistes ?

    On est fins avec eux autres, on ne les cache pas et on les fait travailler sur des mandats intéressants dans des délais humains. Bref, comme avec nos clients et avec nos employés, nous entrons en relation avec eux. Puis nous entretenons la relation dans le respect des compétences de chacun, avec l’objectif commun de livrer un produit de qualité supérieure, tant dans la réflexion préalable que dans l’exécution finale.

  • Avez-vous d’autres questions ?

    Si oui, écrivez-nous en passant par ici